15 avril 2012

La Savonnerie

Par Dans La Morinière, Rezé

Avant de devenir l’un des fleurons des parcs Rezéens, le parc de la Morinière qui s’étend sur près de 3ha est un témoin de l’activité industrielle des bords de Sèvre, lieu prisé pour l’implantation de manufactures. S’y succèdent un dépôt de poudre de la ville de Nantes et une fabrique royale d’engrais établie sous le règne de Louis XV. C’est en 1837 que s’installe la première savonnerie française. À l’époque, la région doit trouver un palliatif économique et tente de lancer une production jusque-là dominée par le fameux Savon de Marseille. Pour ce faire, on utilisera un produit encore peu utilisé, l’huile de palme, préférée au suif pour son faible coût de production.

Crée par Charles Bonamy, l’usine pouvait alors traiter 500 000 kg de savon par an et employait une 15aine de personnes. « C’est la première savonnerie de ce genre dans notre pays et probablement la seule en France qui ait autant d’importance », écrit à l’époque un dénommé Verger : « cette industrie (…) semble devoir faire de Rezé un second Marseille, au moins pour le savon ». Outre l’industrie savonnière, les applications des corps gras étaient nombreuses comme l’éclairage à chandelles, la protection des navires, etc.. A noter que le principal actionnaire n’était autre que Thomas Dobrée… La savonnerie de la Morinière disparaît pourtant vers 1847.

Aujourd’hui, la Savonnerie de l’Atlantique basée à Trentemoult continue de perpétuer l’héritage du savoir-faire des Maîtres Savonniers français.

Laisser un commentaire

 

error: Content is protected !!