11 mai 2011

La Maison Hospitalière

Par Dans Rezé, Saint-Paul

C’est en septembre 1882 que la première soeur garde-malades, Soeur Odulphe, vint à Saint-Paul. Elle faisait oeuvre de charité en distribuant aux nécessiteux des bons alimentaires et en prodiguant des soins aux malades. Elle même vivait des offrandes de personnes généreuses. En 1894 elle fut remplacée par trois nouvelles soeurs venues de Chantenay afin d’assurer aux malades des gardes de jour et de nuit et furent alors installées dans une modeste maison louée pour elles situé rue de la Galotière tout proche de l’église…. Mais elles n’y restèrent pas très longtemps car en octobre 96, monsieur le curé fit l’acquisition d’une propriété afin de pouvoir y recevoir des malades pauvres et des pensionnaires et c’est le mardi 19 avril 1898, à 8H du matin, que les soeurs Saint-Barthélemy, Sainte Martine et Saint Jean Népomucène viennent rejoindre la communauté et prirent possession de la « Maison Hospitalière ».

Les actions des soeurs étaient alors de distribuer vêtements et nourritures aux pauvres, de rendre visite aux malades, de laver et repasser le linge de l’église, de proposer une hospitalisation gratuite pour les gens de la paroisse et autre multitude de petits services…

Devenu par la suite la Clinique Saint-Paul, ce bâtiment a laissé sa place en 2003 à un nouveau quartier pavillonnaire lorsque les cliniques Saint-Damien, Saint-Henri et Saint-Paul ont fait part de leur volonté de se regrouper et de construire les nouvelles cliniques nantaises au sud de la Loire.

Laisser un commentaire

 

error: